La Planète des singes : l'affrontement

La Planète des singes : l'affrontement

Dawn of the Planet of the Apes (2014)

  • oui
  • non
N/A
84 films vus 84 films notés dont 61 critiqués

Critique madnaute :

La planète de singes: l'affrontement après un premier opus qui avait agréablement surpris, posant les bases d'une nouvelle saga, déçoit, plongeant le film dans une lutte binaire ou les gentils et les méchants sont clairement identifiés et pose la trame d'un affrontement entre les humains et les singes prévisible, qui va monter en crescendo malgré les bonnes volonté de paix dans les deux camps. Avec cette opposition, le film aurait pu développer plusieurs bonnes idées comme celle que les humains tendance à détruire et à asservir toute civilisation qui juge inférieur, comme avec celle des indiens d’Amérique, et donc en s'identifiant au humains plus proche de nous, on aurait des être bellicistes et mauvais face aux singes plus pacifiste, ne cherchant qu'a survivre. Mais là non, on nous donne des humains et des singes variés dans leurs intentions, chaque singe renvoyant aux humains, le personnage de Jason Clarke celui de Caesar, Koba au personnage de Gary Oldman, etc.... Le film ne présente aucun risque, et se contente de dérouler un spectacle prévisible et ennuyeux. Le seul moment intéressant reste l'attaque des singes sur San Francisco, mais au vus des moyens déployés, cela reste soft, une violence sans une goutte sang, peu de mort visibles, et surtout une brutalité quasi absente alors que la force naturelles de singes auraient du montrer le contraire. Après cela, on retombe dans les lourdeurs du blockbusteurs lambda avec son lot d'incohérences et de prévisibilité, jusqu’à un final en forme d'happy end, là ou il aurait fallu une oraison funèbre pour ce qu'il reste de l'humanité. Le deuxième d'une trilogie, étant en général le plus sombre. Les effets spéciaux et l’interprétation des singes étant particulièrement sont bien réalisés mais étant aux service d'une histoire médiocre, qui n'a pas su prendre des risques, en restant sur des chemins balisés, elles paraissent vaines. Le film promettait beaucoup surtout grâce au premier volet qui avait sut surprendre, mais un spectacle aussi lambda, qui aurait pu poser des questions sur la nature mais reste en surface avec son lot de bons et de méchants, se contentant d'une lunette binaire sans enjeu intéressant, il anéantit tout l’intérêt de cette nouvelle saga.
0 0
Signaler un abus